Sourate Al-Mâ’ûn 2

Sourate Al-Mâ’ûn 2
183 35

 

Sourate Al-Mâ’ûn, aider son prochain (2)

       La Sourate Al-Mâ’ûn vous apprend la grandeur et l’importance de la pureté de l’intention dans votre vie et qu’elle représente tout. La pureté de l’intention consiste à accomplir chaque acte de la religion uniquement pour Allah Seul. Qu’il s’agisse de la prière, du jeûne, du pèlerinage, de la lecture du Coran, de l’aumône, de la bonté, d’une bonne action, ou d’un bien quelconque. Et ce, sans attendre de rétribution de quiconque. La sourate vous met en garde contre l’ostentation qui consiste à œuvrer pour obtenir les éloges et les louanges des gens. La sourate vous rappelle que tout acte entaché d’ostentation ne procure que perte et perdition. Allah dit dans un hadith divin : « Allah le Très Haut dit : “Je suis celui qui se passe le plus d’associés. Que celui donc qui M’associe à un autre dans l’une de ses œuvres sache que Je le laisse lui et son œuvre”. »  Et dans un hadith, il est dit que les premiers à entrer en enfer seront : « celui qui a appris le Coran, le combattant dans la voie d’Allah et celui qui a donné l’aumône. » La raison à ceci est que celui qui a appris le Coran l’a fait pour qu’on dise de lui que c’est un connaisseur du Coran. Le combattant pour qu’on dise de lui qu’il est courageux et celui qui a donné l’aumône pour qu’on dise qu’il est généreux. Alors méfiez-vous d’accomplir un acte pour obtenir les éloges et les louanges des gens. Ceci ne fait que dilapider vos efforts et ne vous laissera que l’égarement. Allah, exalté soit-Il, dit : « Ils agissent par pure ostentation, sans être sincères. »

       La Sourate Al-Mâ’ûn vous apprend que votre véritable réussite, votre comportement et votre religiosité doivent vous conduire à être généreux et éviter l’avarice autant que faire se peut. Allah dit en parlant des caractéristiques des damnés et des fourvoyés : « et refusent d’aider leur prochain. » Si Allah t’a donné quelques bienfaits alors donne-en à ton prochain. S’il t’a donné un statut alors essaie d’être un intermédiaire en facilitant les affaires des gens. Si vous possédez de l’argent alors donnez en à ceux qui en ont besoin parmi ceux qui sont dans votre entourage et commencez par ceux dont vous avez la charge. Si Allah vous a donnés du savoir alors enseignez-le au gens et combattez l’ignorance. Si Allah vous a donnés une compétence alors enseignez-la à autrui et employez-la pour aider votre prochain et faites-en l’aumône. Si vous êtes un écrivain habile et que vous avez un message positif à transmettre alors soutenez la vérité, aidez et participez au bien. Et ainsi de suite.

       La Sourate Al-Mâ’ûn vous rappelle que refuser d’aider son prochain se manifeste sous de nombreux aspects. Il se peut que vous possédiez un véhicule dont vous n’avez pas besoin alors que celui de votre voisin ou de votre ami a été endommagé suite à un accident et qu’il a besoin d’un véhicule. Vous disposez peut-être d’une compétence qu’il s’agisse d’enseigner l’informatique, de vos connaissances en grammaire ou des règles de l’héritage. Ou encore, une compétence pour réparer les appareils ménagers ou les voitures. Il convient alors de les mettre à profit pour servir votre religion et votre mode de vie. Si vous êtes électricien ou plombier vous pouvez réparer gratuitement une panne dans une mosquée ou une association caritative. Ou travailler quelques temps pour un foyer qui accueille des pauvres sans prendre de salaire. Et ainsi de suite, tout ce qu’Allah vous a donné vous en reversé une partie à votre entourage jusqu’à rencontrer Allah en empruntant l’une des portes du bien et de la bonté.

Articles en relation

Les plus visités

L’interprétation du Coran

Sourate Al-Ikhlas II

Sourate Al-Ikhlas, la foi pure, son exégèse et ses mérites II Ses nombreux mérites Qui souhaite que Le Miséricordieux l’aime, entrer au Paradis, qu’Allah...Plus