Comment repartir les biens entre 4 frères et 3 sœurs
Fatwa No: 105668

Question

Ma question concerne la répartition de l'héritage, nous sommes 4 frères et 3 sœurs, la valeur des biens est 350, 000 environ, comment repartir ces biens ? Cet héritage aurait dû appartenir à mon père qui venait de mourir, mais il avait transmis la propriété de ces biens à notre mère avant sa mort. Ma mère a réparti entre nous à part égale (mâle et femelle) c'est-à-dire qu'elle a donné à chacun 50,000, cette répartition est-elle correcte ?

Réponse

Louange à Allah.  Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

Si votre père avait enregistré ces biens au nom de votre mère en tant que don, alors qu'il jouissait d'une bonne santé et que celle-ci a pris possession de ces biens, alors elle en est devenue propriétaire et elle a le droit d’en faire ce qu'elle désire.

Par contre, s'il voulait juste les enregistrer en son nom pour une raison autre que le don, ces biens feront toujours partie de l'héritage et devront être distribués selon les lois de succession.

Si nous supposons qu'ils appartiennent à votre mère, la Charia a donné l'ordre aux parents d’être équitables en matière de don entre leurs enfants. Mais il y’a une divergence entre les Oulémas sur les normes de l’équité que les parents sont tenus de respecter quand il s’agit de répartir un don entre des enfants mâles et femelles. Pour certains elle consiste à donner au mâle le double de la femelle tout comme dans les lois relatives à  la succession.

Tandis que pour d’autres elle consiste à leurs donner des parts égales. L’opinion des derniers nous parait la plus plausible vu sa  conformité avec cette  parole du Prophète, : " Soyez équitable entre vos enfants en matière de don, car si j'avais le choix de favoriser quelqu'un, j'aurais favorisé les femmes. "     (Said Ibn Mansour et Al Bayhaqi).

Mais si nous supposons que cet argent fait partie de l'héritage et que les seuls héritiers du défunt sont sa femme, ses quatre fils et ses trois filles,  alors sa femme (votre mère) aurait droit au 1/8ième  de l'héritage et le reste serait distribué entre les enfants de manière que chaque garçon prenne une part égale à celle de deux filles.

Et selon cette supposition, il faut répartir cet argent de nouveau conformément à la loi de succession sauf si tous les héritiers acceptent la  première distribution et qu'ils sont tous majeurs et doués de raison.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui