Celui qui immole une bête peut-il avoir des rapports intimes avec son épouse après le début du mois Dhul-Hidjah ?
Fatwa No: 116170

Question

Que doit faire celui qui a l'intention d'immoler une bête ? Lui est-il permis d'avoir des rapports intimes avec son épouse ? S'il fornique avant d'immoler une offrande, ce sacrifice est-il accepté ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Celui qui veut immoler une offrande doit s'abstenir de se couper les ongles et les cheveux. La preuve en est le Hadith Sahih rapporté d’Om Salamah, où le Prophète () a dit :

 

« Quand les dix premiers jours du mois de Dhoul Hidjah débutent que celui qui a l'intention de sacrifier un animal s'abstienne de toucher [couper] à ses cheveux ou à ses ongles ».

 

Quant aux rapports intimes avec son épouse, ils ne lui sont pas interdits, d'après l'unanimité des oulémas. En réponse à ceux qui estiment que l'abstention de se couper les ongles et les cheveux revient au fait d'imiter le pèlerin en état d'Ihrâm, l'Imam al-Nawawi, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Nos compagnons ont dit : ‘Cela est faux, car celui qui le fait n'abandonne pas, comme le fait le pèlerin en état d'Ihrâm, le parfum, les rapports intimes et les vêtements, ainsi que tout ce que ce dernier abandonne’».

 

Quant à la fornication, elle est un péché grave et un crime affreux qui déshonore, endurcit le cœur et supprime la clairvoyance. C'est pourquoi, Allah, exalté soit-Il, l'a associée au polythéisme dans le verset (sens du verset) :

 

«Le fornicateur n’épousera qu’une fornicatrice ou une associatrice. Et la fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur; et cela a été interdit aux croyants».  (Coran 24/3)

 

Il n'y a effectivement aucun péché plus grave que la fornication après le polythéisme et le meurtre. Le péché devient plus épouvantable s'il a lieu au cours des mois sacrés où la rétribution des œuvres pies est doublée et le châtiment des mauvaises œuvres est aggravé.

 

Cependant, cet acte horrible n'affecte pas l'acceptation du sacrifice.  Si la personne immole une bête en sacrifice en recherchant l'agrément d'Allah, Exalté soit-Il, son immolation est admise. Sa rétribution sera ajoutée à celles de ses œuvres pies, lesquelles pourraient être affectées par ce crime abominable. Toutefois, le repentir de celui qui a forniqué efface tout ce qui le précède. Son sacrifice sera donc accepté, In Châ’ Allah, et sa rétribution ne diminuera pas.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui