Est-on obligé de mentionner le nom de la personne lors du sacrifice de l'aïd al-adha dans le cas de la wakala (sacrifice par procuration) ?
Fatwa No: 230263

Question

Salam alaykum, Est-on obligé de mentionner le nom de la personne lors du sacrifice de l'aïd al-adha dans le cas de la wakala (sacrifice par procuration), notamment lorsqu'il y a par exemple des milliers de bêtes à sacrifier. C'est le cas par exemple des organisations caritatives qui proposent d'offrir des moutons pour les pays pauvres. Que dit le fiqh à ce sujet ? Merci

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Il est permis de mandater quelqu'un pour faire le sacrifice de l'Aïd à sa place même s'il est préférable de le faire soi-même. Mentionner le nom de la personne qui fait le sacrifice lors de l'immolation de la bête n’est pas une condition et il n'y a pas de mal à mandater une association caritative pour faire le sacrifice si les responsables de cette association sont des gens de confiance.

Le sacrifice de celui qui mandate l'une de ces associations sera valable même si son nom n’est pas mentionné lors de l'immolation. Néanmoins, il est préférable de dire son nom. Le livre intitulé Hâchiya al-Rawd mentionne :
« L'intention de la personne qui a mandaté une autre est celle qui compte et non pas celle du mandataire. L’intention n’est pas prise en considération si le sacrifice est spécifié, et l’intention suffit si le nom de la personne au nom duquel on sacrifie n’a pas été mentionné. Al-Wazîr, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : "Si quelqu'un égorge la bête d’un autre sans son accord et nourrit l'intention au profit de cette personne, le sacrifice est valable au profit de son propriétaire, et il n’a pas à réparer cela. Les oulémas sont unanimes sur le fait que l’animal ne sera pas jugé à cause de cela comme étant une bête morte " »

On a demandé au cheikh ibn 'Uthaymîn, qu'Allah lui fasse miséricorde : le fait de mentionner au moment de l'immolation que le sacrifice est au nom d’un tel est-il une condition ?
Il a répondu : « Mentionner la personne au nom duquel on fait le sacrifice est préférable, car le Prophète () disait : "Ô Allah, ce sacrifice vient de Toi et T'est destiné. Ô Allah, ce sacrifice est celui de Mohammed et de sa famille." Cependant, si le nom de la personne au nom duquel le sacrifice est fait n'est pas mentionné, l'intention suffit même s'il est préférable de mentionner son nom. Ensuite, il faut mentionner le nom de la personne au nom duquel on fait le sacrifice au moment de l'immolation en disant : "Au nom d'Allah, Allah est plus Grand. Ô Allah, ce sacrifice vient de Toi de la part de Mohammed ou de telle personne...»

Il a également dit : « Si la personne immole la bête en nourrissant l'intention de le faire pour le donateur du sacrifice, mais sans prononcer son nom, l'intention émise suffit, car le Prophète () a dit :
« Les actions ne valent que par les intentions (de leurs auteurs) et la rétribution de chacun sera uniquement en fonction de son intention. » (al-Bukhârî, Muslim)

Cependant, prononcer le nom de la personne donatrice du sacrifice est préférable afin de respecter la Sunna. »

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui