Vous n'êtes pas obligée de mentionner le nombre de fois où vous avez été répudiée
Fatwa No: 232690

Question

Salam alaykum,
Une sœur demande : j'ai été très éprouvée dans le mariage, je me suis mariée plusieurs fois... suis-je obligée de dire pendant une khutba le nombre de fois que je me suis mariée ? Car les frères aujourd'hui jugent beaucoup, j'ai peur que si je dis le nombre de fois le frère ne s'amuse de moi et n'est aucune pitié pour me divorcer à son tour sans aucune raison même s'il est un homme satisfait.
ahyakoumAllah

Réponse

Louange à Allah. Paix et Salut sur Son Prophète.

Vous n'êtes pas obligée de mentionner le nombre de fois où vous avez été répudiée, car votre prétendant pourrait penser que la raison est que vous avez un défaut, ou que vous avez un mauvais comportement ou autre. Il vous suffit de lui dire que vous êtes divorcée. Malgré tout, si vous pensez qu'il existe un intérêt à en informer votre prétendant afin de couper court à toute rumeur, il n'y a alors pas de mal à l'en informer afin d'éviter qu'il pense du mal de vous.

Nous vous conseillons de veiller à choisir un homme religieux et de bonne moralité, car ce dernier sera plus prompt à respecter sa femme s'il l'aime et à ne pas être injuste envers elle s'il la déteste. Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit : « Si un homme dont vous êtes satisfait de la religion et des valeurs morales demande la main de votre fille, acceptez-le. » (al-Tirmidhî)

Vous devez recueillir des informations à propos de votre prétendant auprès de gens de confiance qui le connaissent puis de consulter Allah, exalté soit-Il, à son sujet, par la prière. En effet, il s'agit là de la meilleure manière d'obtenir le succès dans ce que l'on fait. C'est pourquoi l'on dit : « Celui qui accomplit la prière de consultation (al-Istikhâra) n'est jamais déçu et celui qui demande conseil ne le regrette jamais. » Quant à la manière d'accomplir la prière de la consultation, Djâbir ibn 'Abdillah, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté : « Le Messager d'Allah () nous apprenait la façon de faire la prière de la consultation avant de prendre toute décision de la même manière qu'il nous apprenait les sourates du Coran. Il disait :
"Quand l'un de vous envisage de faire quelque chose, qu'il fasse deux unités de prière autres que les prières obligatoires. Puis qu'il dise : 'Allahumma Inni Astakhîruka Bi `Ilmika wa Astaqdiruka Biqudratika wa As’aluka Min Fadhlika Al-`Adhîm; fa Innaka Taqdir wa Lâ Aqdir wa Ta`lam wa Lâ A`lam wa Anta `Allâm Al-Ghuyûb. Allahumma In kunta Ta`alam Anna hâdhâ Al-Amra (mentionner l'affaire) Khayrun lî fi Dînî wa Ma`âchi wa `Âqibati Amri `Aadjilih wa Âdjilih faqdurhu lî wa Yassirhu lî Thumma Bârik lî fihi ; wa In Kunta Ta`lam Anna hâdhâ Al-Amr (mentionner l'affaire) Charrun lî fî Dînî wa Ma`âchî wa `Âqibati Amrî `Âdjilih wa Âdjilih fasrifhu `Anni wa Isrifni `Anhu waqdur li Al-Khayra Haythu Kân Thumma Ardhini Bihi (Ô Seigneur, je Te demande de me guider vers le bon choix en vertu de Ton savoir et je Te demande de m'aider dans ma quête en vertu de Ton pouvoir et de Ta grâce infinie. Car Tu es Omnipotent alors que je suis incapable, Tu sais alors que je ne sais pas et c'est Toi Le Grand Connaisseur de l'inconnaissable. Ô Seigneur, Si Tu sais que cette chose est pour moi une source de bien dans ma religion, dans ma vie ici-bas et dans ma destinée future (ou il a dit : dans ma vie terrestre et dans l'au-delà), destine-la-moi, facilite-moi sa réalisation et bénis-la-moi. Et si Tu sais que cette chose est pour moi une source de mal dans ma religion, dans ma vie ici-bas et dans ma destinée future (ou il a dit : dans ma vie terrestre et dans l'au-delà), éloigne-la de moi et éloigne-moi d'elle. Et prédestine-moi le bien là où il se trouve et rends-moi satisfait de cela)'"

Et il nommait cette chose lorsqu'il disait : "Ô Seigneur, Si Tu sais que cette chose." » (al-Bukhârî)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui