Question de l'intention dans le fait de se décider à porter le voile
Fatwa No: 249814

Question

Salam alaykum,
Qu'en est-il d'une amie qui avait l'intention de porter le voile et qui a vu qu'une amie à elle le portait et qui s'est décidée à le mettre, peut-on dire que c'est de l'association, que cette fille l'a porté pour de mauvaises raisons en sachant qu'elle avait déjà l'intention de le porter, doit-elle le retirer pour "purifier" son intention et ensuite le remettre ? Merci.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

On ne peut accuser cette femme de polythéisme, car Seul Allah, exalté soit-Il, connaît ce qui se trouve dans les cœurs. C'est pourquoi il est interdit à l'homme de juger les intentions des autres gens et de ce qu'ils ont dans leur cœur.

Quant à celle qui a commencé à mettre le voile islamique et à prendre le droit chemin, il est interdit de l'accuser de faire cela pour son amie. Au contraire, il s'agit là d'un acte pour lequel elle doit être félicitée.

Parmi les preuves qu'il faut lui prêter de bonnes intentions, figure le fait qu'elle comptait porter le voile avant que son amie ne le porte. Le maximum que nous puissions dire est que son amie l'a encouragée et motivée en portant le voile et il n'y a aucun mal à cela. On peut aussi s'appuyer pour cela sur le hadith d'al-Mundhir ibn Djarîr qui a rapporté de son père : « Nous étions chez le Messager d'Allah () en début de journée quand des gens vinrent à lui, pieds-nus, dénudés, et portant des tuniques de laine rayées ou des pèlerines, le sabre en bandoulière. La plupart d'entre eux – pour ne pas dire tous – appartenaient à la tribu de Mudâr. Le visage du Messager d’Allah () changea en voyant l'état de pauvreté de ces gens. Il rentra chez lui puis sortit et ordonna à Bilâl de faire l'appel à la prière et l’iqâma. Il dirigea alors la prière puis fit un sermon en ces termes :

"ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux-là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d'hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement." (Coran 4/1)

II récita ensuite le verset qui se trouve à la fin de la sourate Al-Hachr qui est le suivant :

"ô vous qui avez cru ! Craignez Allah. Que chaque âme voit bien ce qu'elle a avancé pour demain. Et craignez Allah, car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites." (Coran 59/18)

Puis il ajouta : "Que l'un d'entre vous fasse l’aumône d'un dinar, d'un dirham, de son vêtement, d'un sâ’ de blé ou de dattes..." Jusqu'à dire : "…ou même d'une demi-datte." Un Ansârite apporta un panier que les poignées peinaient à supporter. En fait, elles n’y arrivaient pas. Puis les gens se succédèrent jusqu'à ce que je voie deux tas d’aliments et de vêtements. Je finis par voir le visage du Messager d'Allah () rayonner, comme s'il était doré et il dit :

"Celui qui institue en Islam une pratique louable en aura la récompense ainsi que celle de ceux qui l’accompliront après lui, sans rien diminuer de leur récompense. Et celui qui institue en Islam une pratique blâmable en récoltera alors le péché ainsi que celui de ceux qui l'accompliront après lui, sans rien diminuer de leurs péchés." » (Mouslim)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui