Celui qui rompt son jeûne de rattrapage n'a aucune expiation à faire
Fatwa No: 26626

Question

J'étais en train de rattraper un jour de jeûne du mois de Ramadan lorsqu'au milieu de la journée, j'ai ressenti de la fatigue et j'ai rompu mon jeûne. Que dit le droit musulman à cet effet ? Est-ce que je dois simplement recommencer le jeûne de ce jour ? Une expiation m'incombe-t-elle?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Selon un groupe d‘oulémas, celui qui entreprend un acte d'adoration comme la prière ou le jeûne doit le terminer s’il s’agit d’un acte surérogatoire et encore plus s'il s’agit d’un acte obligatoire comme le rattrapage d'un jour du mois de Ramadan.

 

Le musulman n'a pas le droit de rompre son jeûne lorsqu'il rattrape un jour du mois de Ramadan ou tout autre jour de jeûne obligatoire sans excuse valable. Celui qui le fait commet un péché pour avoir interrompu un acte d'adoration sans excuse valable, car il s'agit là d'un manque de respect envers un acte d'adoration.

 

Le Prophète () a dit à Umm Hânî, , qui venait de rompre son jeûne : « Étais-tu en train de rattraper quelque chose ? 

Non, répondit-elle.

Cela ne t'est pas préjudiciable s'il s'agissait d'un acte surérogatoire. », dit alors le Prophète (). Cela indique que s’il s'agissait d'un jeûne obligatoire et qu'elle l'avait rompu sans excuse, cela lui aurait été préjudiciable, c'est-à-dire qu'elle aurait commis un péché.

 

Donc, si la fatigue que vous avez ressentie était très grande au point de vous rendre difficile la continuation du jeûne, nous espérons qu'il s'agisse d'une excuse qui vous autorise à rompre votre jeûne et que vous n'ayez pas commis de péché, si Allah le veut. Par contre, si cette fatigue était normale, elle ne justifiait pas la rupture du jeûne et l'abandon d'un acte d'adoration.

 

Quoi qu'il en soit, vous devez vous repentir et jeûner un autre jour à la place de celui où vous avez rompu votre jeûne et vous n’avez aucune expiation à faire, car la rupture du jeûne de rattrapage n’exige aucune expiation, contrairement à celle du jeûne du mois de Ramadan. En effet, l'expiation concerne spécifiquement celui qui viole le caractère sacré du mois de Ramadan comme l'a dit al-Bâdjî citant l'imam Mâlik, qu’Allah lui fasse miséricorde, dans son livre intitulé al-Mawattâ : « J'ai entendu les oulémas dire : "Il n'y a pas d'expiation à faire pour celui qui rompt le jeûne d'un jour de rattrapage du mois de Ramadan et il doit uniquement rattraper ce jour. C’est le meilleur avis que j'ai entendu à ce propos." » (Al-Multaqâ)

 

En résumé, vous devez vous repentir et rattraper le jour où vous avez rompu votre jeûne.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui