Les évènements de ‘Âshûrâ qui ont été rapporté de source sûre et ceux qui ne l’ont pas été
Fatwa No: 361267

Question

Pourquoi le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) nous a intimé l’ordre de jeûner le jour de ‘Âshûrâ par gratitude pour Allah d’avoir sauvé Moussa alors qu’il ne nous a pas ordonné de jeûner le jour où Nûh est descendu sur le mont Al-Jûdî et qu’il a été sauvé lui et son peuple du déluge. Ou de jeûner le jour où Ibrahim a été sauvé du feu ou le jour où Allah a élevé ‘Issa (Jésus) au ciel ?
Qu’Allah vous récompense par un bien.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Le fait que le jour de ‘Âshûrâ soit le jour durant lequel Moussa a été sauvé contre Pharaon est un fait qui a été rapporté de source sûre dans la Sunna authentique. En revanche, il n’a pas été rapporté de façon authentique les jours où l’arche de Noé s’est arrêté sur le mont Al-Jûdî et quand il en est sorti, le jour où Ibrahim a été sauvé du feu, et le jour où ‘Issa a été élevé au ciel. Il n’est donc pas possible de définir ce jour avec précision. Comment peut-on affirmer qu’il est recommandé de jeûner des jours dont on n’est pas en mesure de déterminer la date de façon certaine ? Voilà pour un premier temps.
Dans un second temps : Il a été rapporté que tous ces évènements ainsi que d’autres semblables ont eu lieu le jour de ‘Âshûrâ également. De ce fait, la question n’a plus lieu d’être. Ceci dit, la date précisée pour ces évènements est citée dans des hadiths attribués au Prophète () mais qui ne sont pas authentiques. Parmi ces hadiths, celui qui a été rapporté avec une chaine de transmission faible selon Abou Horayra qui l’attribue directement au Prophète () :
« Allah a imposé aux enfants d’Israël le jeûne d’un jour dans l’année qui est celui du jour de ‘Âshûrâ … alors jeûnez-le. C’est le jour durant lequel Allah a accepté le repentir de Adam. C’est aussi le jour où Allah a élevé Idrîs à un haut rang. C’est le jour où Ibrahim a été sauvé du feu. C’est le jour où Noé est sorti de son arche. C’est le jour où Allah a révélé la Torah à Moussa. C’est le jour où Allah a épargné à Ismâ’îl d’être égorgé. C’est le jour où Allah a sorti Yûsuf de prison. C’est le jour où Allah a restitué la vue à Ya’qûb. C’est le jour où Allah a délivré Ayyûb de son épreuve. C’est le jour où Allah a sorti Jonas du ventre du poisson. C’est le jour où Allah a fendu la mer pour que les enfants d’Israël puissent y passer. C’est le jour où Allah a pardonné à Mohammed ses péchés antérieurs et futurs. C’est en ce jour que Moussa a traversé la mer. C’est en ce jour qu’Allah a permis au peuple de Yûnus de se repentir. » … Ce hadith mentionne d’autres faits bien étranges !! C’est Ibn Al-Jawzî qui a rapporté ce hadith dans son ouvrage recensant les hadiths mensongers, il est intitulé Al-Mawdû’ât. Au sujet de ce hadith, il a dit : « Aucun homme sage ne peut douter que ce hadith a été inventé. Celui qui l’a inventé a fait preuve d’inventivité et a levé le voile sur qui il est sans avoir honte … Si nous devions discuter chaque point de ce hadith cela nous prendrait du temps. Je pense que des hommes dignes de confiance ont été introduits frauduleusement dans sa chaîne de transmission et que celui qui l’a cité parmi les gens de savoir n’a pas remarqué qu’il s’agit d’un hadith monter de toutes pièces. Je pense aussi qu’il a été inventé par des hommes plus proches de notre époque. » Fin de citation.
Al-Suyûtî a dit dans son livre Al-La’âlî Al-Masnû’a : « Ce hadith a été inventé bien que les hommes figurant dans la chaine de transmission sont dignes de confiance. Il semble que ce soit des hommes des générations postérieures qui l’ont inventé et lui ont greffé cette chaine de transmission. » Fin de citation.
Dans le livre Tanzîh Al-Sharî’a, Ibn ‘Irâq a dit : « Al-Dhahabi a dit : ce hadith a été introduit par le biais de Abou Talib Al-‘Ishshârî. Il l’a rapporté en pensant de bonne foi qu’il était authentique. Or, dans la chaine de ce hadith il y a le dénommé Abou Bakr Al-Najjâr qui a été frappé de cécité vers la fin de sa vie. Al-Khatîb pense qu’il est possible qu’il a pu transmettre des hadiths à notre homme. Et il est bien possible que ce hadith en fasse partie. » Fin de citation.
Une meilleure chaine de transmission de ce hadith est celle rapporté par Ahmad dans son Musnad selon Abou Horayra : « Le Prophète () est passé devant des juifs qui jeûnaient le jour de ‘Âshûrâ. Il leur dit : « Pourquoi vous jeûnez ? » Ils dirent : « C’est le jour où Allah a sauvé Moussa et les enfants d’Israël de la noyade et au cours duquel il a noyé Pharaon. C’est aussi le jour où l’arche de Noé s’est arrêté sur le mont Al-Jûdî. Moussa et Noé ont jeûné ce jour par gratitude et reconnaissance envers Allah. » Le Prophète () dit alors : « Je suis plus en droit de me réclamer de Moussa et de jeûner ce jour. » Et il ordonna à ses compagnons de jeûner ce jour. »
Dans Majma’ Al-Zawâ’id, Al-Haythami a dit : « Cette chaine de transmission comprend Habib ibn Abdillah Al-Azdî et personne d’autre que son fils n’a rapporté de lui ce hadith. » Fin de citation.
Dans Al-Bidâya Wa Al-Nihâya, Ibn Kathir a dit : « Qatâda et d’autres ont dit : ils sont montés à bord de l’arche le 10è jour du mois de Rajab. Ils ont vogué durant 150 jours et l’arche s’est posée sur le mont Jûdî durant un mois. Ils sont sortis de l’arche le 10è jour du mois de Muharram, le jour de ‘Âshûrâ. Ibn Jarîr a rapporté un hadith attribué directement au Prophète () qui correspond à cette information et qui indique qu’ils ont jeûné ce jour. » Puis il a mentionné le hadith précédent du Musnad de Ahmad.
Selon Abd Al-‘Aziz ibn Said, selon son père – qui était un compagnon – relate : le Prophète () a dit : « Rajab est un mois important. » Et il rapporta un hadith sur les mérites du mois de Rajab dans lequel il est dit : « Durant le mois de Rajab, Allah a porté Noé dans l’arche. Il a donc jeûné ce mois et ordonné à ceux qui l’accompagnaient de le jeûner. L’arche a vogué durant sept mois. Et l’arche s’est posée sur le mont Jûdî le jour de ‘Âshûrâ. Noé a jeûné ce jour ainsi que ceux qui l’accompagnaient même les bêtes, par gratitude et reconnaissance envers Allah. Le jour de ‘Âshûrâ Allah a fendu la mer pour les enfants d’Israël. Le jour de ‘Âshûrâ Allah a accepté le repentir de Adam () et celui des habitants de la ville de Yûnus. C’est aussi en ce jour qu’est né Ibrahim (). »
Dans Al-Majma’, Al-Haythami a dit : « Ce hadith a été rapporté par Al-Tabarânî dans Al-Kabîr mais le dénommé Abd Al-Ghafûr fait partie de la chaine de transmission. Or, il fait partie des hommes dont on ne doit pas accepter les hadiths. » Fin de citation.
Dans son livre Latâ’if Al-Ma’ârif, Ibn Rajab Al-Hanbalî a dit : « Le jour de ‘Âshûrâ a un grand mérite et une sacralité qui date de longtemps. Jeûner ce jour est un fait qui était connu parmi les prophètes (que la paix soit sur eux). Noé et Moussa l’ont jeûné comme nous le mentionnerons si Allah le veut. Il a été rapporté de Ibrahim Al-Hijrî d’après Abou ‘Iyâd d’après Abou Horayra (qu’Allah soit satisfait de lui) que le Prophète () a dit : « Le jour de ‘Âshûrâ est un jour que les prophètes jeûnaient alors jeûnez-le vous aussi. » Rapporté par Baqî ibn Mikhlad dans son Musnad. Les gens du Livre jeûnaient ce jour de même que les Quraysh durant la Jâhiliyya. » Fin de citation.
Il a dit aussi : « Il est rapporté un hadith authentique de Ishâq ibn Al-Aswad selon Al-Aswad ibn Yazîd qui a dit : j’ai demandé à ‘Ubayd ibn ‘Umayr au sujet du jour de ‘Âshûrâ. Il dit : Muharram est le mois d’Allah qui est le plus jeûné : « C’est le jour où le repentir de Adam fut accepté alors si tu peux faire en sorte de le jeûner, fais-le. » … Abou Moussa Al-Madîni rapporte avec sa chaine de transmission qui remonte à Ali qui a dit : « Le jour de ‘Âshûrâ est celui où le repentir du peuple de Yûnus fut accepté. » … Abd Al-Razzâq rapporte de Ibn Jurayj selon un homme selon ‘Ikrima qui a dit : « Le jour de ‘Âshûrâ, Allah a accepté le repentir de Adam (). » Abd Al-Wahhâb Al-Khaffâf rapporte de Said selon Qatâda qui a dit : « « On rapportait que le jour de ‘Âshûrâ est celui où Allah a accepté le repentir de Adam (). C’est aussi le jour où Adam est descendu sur terre. » Fin de citation.
Dans tous les cas, le fait que tous ces évènements se soient effectivement produits en ce jour et que cela soit rapporté de source sûre est le principe en vertu duquel on doit se baser sur cette question. Aussi, de façon générale, certains savants considèrent qu’il est recommandé de jeûner les jours où les bienfaits d’Allah se renouvellent pour Ses serviteurs.
Ibn Rajab a dit : « Le Prophète () a dit au sujet du lundi qu’il jeûnait régulièrement : « C’est le jour en lequel je suis né et durant lequel j’ai reçu la prophétie. » Ce hadith indique qu’il est recommandé de jeûner les jours durant lesquels les bienfaits d’Allah se renouvellent pour Ses serviteurs … En ce sens, le jour de ‘Âshûrâ est similaire puisque c’est le jour où Allah a sauvé Noé de la noyade, c’est aussi le jour où il a sauvé Moussa et son peuple de Pharaon et ses armées et les a noyés dans la mer. Noé et Moussa ont donc jeûné ce jour par reconnaissance et gratitude envers Allah. Et donc, le Prophète () l’a jeûné en se conformant à la pratique des prophètes. Il a dit au juifs : « Nous sommes plus en droit de nous réclamer de Moussa que vous. » Il a donc jeûné ce jour et ordonné à ses compagnons de le jeûner. » Fin de citation.
Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui