Le message du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) s’adresse à l’ensemble des gens
Fatwa No: 452809

Question

Quelles sont les personnes que les musulmans doivent suivre aujourd’hui ? Le Coran et les injonctions divines étaient révélés au Messager et aux compagnons uniquement. Suite aux conquêtes à l’époque des califes bien guidés, les gens apprenaient la religion des compagnons qui avaient fait la conquête de ces contrées, de même que ces compagnons avaient appris la religion du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). L’Islam s’adresse-t-il aux nations existantes aujourd’hui ou son message prend fin à la dernière génération ayant conquis des territoires ? Si les musulmans d’aujourd’hui sont tenus de se conformer aux préceptes de la religion, quelle est la preuve à ce sujet ? J’ai le sentiment qu’Allah a voulu que l’Islam parvienne à la dernière génération qui a reçu le message après les conquêtes qui ont eu lieu sous le règne des califes bien guidés suite au décès du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). J’ai aussi le sentiment qu’il y a un vide entre l’époque des califes bien guidés et celle qui les a suivis puisqu’il n’y a aucune personne auquel le Coran s’est adressé mis à part le Messager et les compagnons. Quel est la preuve que l’Islam sera présent jusqu’à la fin du monde ? Merci beaucoup.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Le frère qui nous pose cette question la fonde sur une problématique qui est une conception erronée des choses. Il l’a mentionné dans le début de sa question en disant : « Le Coran et les injonctions divines étaient révélés au Messager et aux compagnons uniquement. » Il a d’ailleurs réitéré cette problématique un peu plus loin en disant : « puisqu’il n’y a aucune personne auquel le Coran s’est adressé mis à part le Messager et les compagnons. »
La vérité et ce qui est juste sur cette question est qu’Allah a révélé le Coran pour guider l’ensemble des gens, génération après génération. Et pas pour les êtres humains uniquement mais également pour les djinns. Ce n’est qu’un rappel adressé à la Création.
Allah a dit : « Ce n’est qu’un rappel adressé à la Création. » (Coran 38/87).
Dans son exégèse intitulée Fath Al-Qadîr, Al-Chawkânî a dit : « C’est-à-dire que le Coran ou les propos (hadiths) que je vous tiens ne sont autre qu’un rappel adressé à la Création. C’est-à-dire qu’il s’adresse à l’ensemble de ce qui a été créé et pas uniquement à ceux auxquels il s’adresse de vive voix. » Fin de citation.
Dans son exégèse Fath Al-Bayân, Siddîq Hasan Khân a dit : « C’est une exhortation et un rappel pour tous les êtres créés présents lors de sa révélation et aussi à ceux qui existeront par la suite. Ce verset est une preuve que le Prophète () a été suscité à l’ensemble des êtres, djinns et humains, et que sa prédication englobe tout ce qui a été créé. » Fin de citation.
Ceci est confirmé par le verset suivant :
« Béni soit Celui qui a révélé à Son serviteur le Livre permettant de discerner le vrai du faux afin qu’il avertisse la Création. » (Coran 25/1).
« Nous ne t’avons envoyé à l’ensemble de l’humanité que pour annoncer la bonne nouvelle et mettre en garde les homes. » (Coran 34/28).
Dans son exégèse, Ibn Kathir explique : « C’est-à-dire qu’il est envoyé à l’ensemble des gens qui sont chargés d’assumer les préceptes religieux comme il est dit dans ces autres versets :
« Dis : « Ô hommes ! Je suis le Messager envoyé à vous tous. » (Coran 7/158).
« Béni soit Celui qui a révélé à Son serviteur le Livre permettant de discerner le vrai du faux afin qu’il avertisse la Création. » (Coran 25/1).
Mohammed ibn Ka’b dit à ce sujet : « c’est-à-dire qu’il est envoyé à tous les gens. » Fin de citation.
Le Coran ne s’adresse pas uniquement à la génération qui a vécu à l’époque du Prophète () et à celle qui a connu les compagnons (qu’Allah soit satisfait d’eux). Tous ceux qui ont eu connaissance du Coran jusqu’au jour de la résurrection n’ont aucune excuse pour  ne pas suivre le Message du Prophète () comme il est dit dans ce verset :
« Le Coran m’a été révélé afin que, par lui, je vous avertisse vous et tous ceux auxquels il parviendra. » (Coran 6/19).
Dans son livre Tuhfat Al-Mawdûd, Ibn Al-Qayyim a dit : « Tous ceux à qui le message du Coran est parvenu font partie des gens qui ont été averti du châtiment divin dont ils ne pourront s’excuser. » Fin de citation.
Mohammed ibn Ka’b Al-Quradhî a dit : « Celui à qui est parvenu le Coran est comme s’il avait vu le Prophète (). » Et dans une autre version il a dit : « Celui à qui est parvenu le Coran est comme si le Prophète () lui avait transmis le message. » Cette citation a été rapportée par Ibn Abi Chayba, Ibn Al-Darîs, Ibnb Jarîr, Ibn Al-Mundhir, Ibn Abi Hâtim, Abou Al-Cheikh et Said ibn Mansûr dans ses Sunans.
Cheikh Al-Islam ibn Taymiyya a dit dans son explication de Umdat Al-Fiqh : « L’avertissement contre le châtiment divin a été effectué à partir du moment où la personne a eu connaissance du Coran dans ses lettres ou ses significations. Si le message lui est parvenu par le biais d’un intermédiaire ou non, alors on considère que tous les arguments lui auront été exposés et qu’il n’aura plus d’excuse à faire valoir. » Fin de citation.
Dans son livre Al-Sawâ’iq Al-Mursala, Ibn Al-Qayyim a dit : « Allah a exposé à tous les gens les arguments prouvant la véracité de sa religion par le biais de Son Livre et de Ses Messagers. Il a dit :
« Béni soit Celui qui a révélé à Son serviteur le Livre permettant de discerner le vrai du faux afin qu’il avertisse la Création. » (Coran 25/1).
« Le Coran m’a été révélé afin que, par lui, je vous avertisse vous et tous ceux auxquels il parviendra. » (Coran 6/19).
Tous ceux auxquels le Coran est parvenu seront considérés comme ayant reçu les arguments d’Allah prouvant la véracité de Sa religion. Allah dit :
« Des Messagers chargés d’annoncer aux hommes la bonne nouvelle et de les mettre en garde. Ces derniers n’auront ainsi aucun argument à opposer à Allah après l’envoi des Messagers. » (Coran 4/165).
« Nous ne saurions châtier un peuple avant de lui avoir envoyé un Messager. » (Coran 17/115). » Fin de citation.
Et si le frère qui nous pose cette question a pour conviction que du temps des premières conquêtes sous le règne des califes bien guidés, les gens avaient pour obligation d’apprendre la religion auprès des compagnons conquérants de la même façon que ces derniers l’ont apprise du Prophète (). Alors ainsi en est-il pour la génération postérieure à celle des successeurs des compagnons. Ils doivent apprendre la religion des successeurs des compagnons comme ces derniers l’ont apprise des compagnons. Et ainsi de suite jusqu’au jour de la résurrection tant que les musulmans préservent les enseignements du Coran et enseignent la Sunna et transmettent tous ces préceptes aux générations suivantes, l’une après l’autre, chaque successeur le tenant de son prédécesseur et ayant droit au même éloge que lui, en fonction de son suivi, comme cela est énoncé dans ce verset :
« Les tout premiers croyants parmi ceux qui ont émigré [Al-Mouhâjirûn] et ceux qui leur ont apporté leur soutien [Al-Ansârs], ainsi que ceux qui ont fidèlement suivi leur voie, sont entièrement satisfaits d’Allah qui Lui-même est satisfait d’eux. » (Coran 9/100).
Allah a fait l’éloge des Muhâjirûns et des Ansars et de tous ceux qui suivront leur voie. Ceci est valable jusqu’au jour de la résurrection comme l’a dit Abd Al-Rahmân ibn Zayd ibn Aslam : « ceux qui ont fidèlement suivi leur voie sont les musulmans qui subsisteront après eux jusqu’au jour de la résurrection. » Rapporté par Al-Tabarî et Ibn Abi Hâtim.
Dans son livre Ma’ânî Al-Qur’ân Wa I’râbuhu, Al-Zujâj a dit : « C’est-à-dire ceux qui suivront fidèlement leur voie après eux jusqu’au jour de la résurrection. »
Dans son exégèse Al-Wajîz, Al-Wâhidî a dit : « C’est-à-dire ceux qui les auront suivis fidèlement, selon leur méthodologie jusqu’au jour de la résurrection. »
Nous rappelons que le Prophète Mohammed () est le sceau des prophètes et le dernier des messagers. Et depuis qu’il a été suscité en tant que tel, tous les gens jusqu’au jour de la fin du monde entrent sous l’appellation de sa communauté à laquelle il a été envoyé. Ils sont tenus d’avoir foi en lui, de le suivre en se conformant à ses préceptes. Quiconque le fait fera partie des membres de sa communauté qui auront répondu à son appel. Et quiconque s’y refuse fera partie des membres de sa communauté auxquels était adressé son appel.
D’après Abou Horayra (qu’Allah soit satisfait de lui) le Messager d’Allah () se rendit un jour au cimetière où il prononça ces mots : « Paix à vous, occupants croyants de ces demeures. Nous vous rejoindrons certainement par la volonté d’Allah. J’aurais tant aimé voir mes frères.
- Messager d’Allah ! Ne sommes-nous pas tes frères ? Dirent ses compagnons.
- Vous, vous êtes mes compagnons, mes frères sont ceux qui viendront par la suite, répondit-il.
- Messager d’Allah ! Comment reconnaîtras-tu les membres de ta nation qui ne sont pas encore venus ?
- Imaginez un homme possédant des chevaux avec des marques blanches sur le front et les pattes, au milieu d’autres chevaux totalement noirs, ne pourrait-il pas reconnaître ses chevaux ? Dit-il.
- Bien sûr que si, Messager d’Allah ! Dirent-ils.
- Mes frères viendront le Jour de la résurrection avec sur le visage et l’extrémité des membres la marque blanche et éclatante des ablutions et je les devancerai auprès du Bassin. » Rapporté par Mouslim.
Les hommes mentionnés dans ce hadith sont ceux qu’Allah a loué après avoir mentionné les Muhâjirûns et les Ansârs, jusqu’au jour de la fin du monde. Il a dit :
« S’agissant des croyants venus après eux, ils implorent : « Veuille, Seigneur, nous pardonner, ainsi qu’à nos frères qui nous ont devancés dans la foi. » (Coran 59/10).
Al-Wâhidî, Al-Baghawî et d’autres exégètes affirment : « S’agissant des croyants venus après eux c’est-à-dire après les Muhâjirûns et les Ansârs, jusqu’au jour de la fin du monde. » Fin de citation.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui