La mère a-t-elle le droit de ne pas divulguer le montant de sa retraite ou d’une pension qu’elle touche en raison du décès de son mari ?
Fatwa No: 460735

Question

Ma mère a-t-elle le droit de dissimuler son salaire mensuel et celui de mon père parce qu’elle ne veut pas dire ce qu’elle touche. Quand je l’interroge à ce sujet elle répond qu’elle achète des médicaments alors que ceux-ci ne lui coutent pas plus que cinquante dinars. Elle dit aussi que son compte est toujours vide.
Doit-elle dire clairement ce qu’elle touche pour elle et au nom de mon père sachant que j’ai eu comme information que s’il y avait une somme d’argent alors elle devrait être répartie équitablement entre les frères.
Je sais aussi que l’argent est retiré chaque mois par un homme de la famille pour indiquer que le compte est vide et ne pas le compter dans les biens relatifs à l’héritage censé être partagé entre les frères, ceci après une longue vie de la mère si Allah le veut.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Il n’y a aucun mal à ce que votre mère ne vous informe pas de ce qu’elle possède comme argent ou gain. Elle n’est pas obligée de vous informer du montant de sa retraite mensuelle ou de ce qu’elle perçoit à titre de pension de veuvage suite à la mort de votre père – qu’Allah lui fasse miséricorde – et qui est un don de l’état.
Elle a le droit de disposer de son argent comme elle l’entend tant qu’elle possède sa raison. Sauf dans le cas où elle a fait un don à un de ses enfants alors dans ce cas il est obligatoire, ou recommandé, de donner la même chose au reste des enfants.
En revanche, si la pension qu’elle touche en raison de la mort de votre père résulte de ses droits financiers qui ont été ponctionnés sur son salaire au cours de sa vie et ne correspond pas à un don de l’état à sa veuve, alors dans ce cas ce montant mensuel fait partie de l’héritage du père. Il doit être répartie entre tous les héritiers en fonction de leurs parts telles qu’elles sont définies par les règles religieuses de l’héritage. Et il ne lui est pas permis d’en bénéficier seule sans l’accord du reste des héritiers.
Dans tous les cas, il vous est obligatoire d’être bon et bienfaisant envers votre mère puisque le droit de la mère est immense. Etre bon envers elle est une des obligations qui incombent le plus. C’est un des plus grands actes permettant de se rapprocher d’Allah. De même que lui désobéir est un des plus grands péchés qui mène à la perdition.
Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui