L’homme qui respecte véritablement les liens de parenté n’est pas celui qui n’est bon qu’avec ceux de ses proches qui le sont avec lui
Fatwa No: 461320

Question

Il y a quelques mois, j’ai fait une fête de mariage pour ma fille et j’ai invité ma sœur par le biais de son mari mais elle n’a pas répondu à mon invitation. Quelque temps après est venu le Aïd Al-Adha. Je l’ai appelé au téléphone et elle ne m’a pas répondu. La semaine dernière, elle m’appelle au téléphone et je ne lui ai pas répondu. Le lendemain, son mari m’a appelé et m’a invité au mariage de sa fille qui est la fille de ma sœur. C’est pour cela qu’aujourd’hui je suis dans la confusion. J’espère que vous vous m’éclairerez chers Cheikhs. Je suis un homme pieux et j’ai peur d’Allah. Ma famille souhaite que je n’assiste pas à ce mariage parce que ma sœur n’est pas venue à celui de ma fille. Comment dois-je me comporter pour satisfaire Allah ?
Qu’Allah vous récompense par un bien.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Nous vous invitons par commencer à rechercher la raison qui a conduit votre sœur à ne pas répondre à votre invitation. Il se peut qu’elle ait une excuse. Il est possible qu’elle n’ait pas accepté le fait que vous l’ayez invité par le biais de son époux – alors que c’est votre sœur -. Agissez de façon à remédier à chaque cause de façon adéquate jusqu’à ce que le problème soit réglé. Ne laissez pas au diable la possibilité de s’immiscer entre vous et de vous diviser, c’est tout ce qu’il espère. Comme cela a été rapporté dans Sahih Muslim où Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah soit satisfait de lui) mentionne que le Prophète () a dit : « Iblis pose son trône sur l'eau puis envoie ses troupes. Les plus proches de lui parmi elles sont ceux qui causent le plus de mal. L'un d'entre eux vient vers lui et lui dit : « J'ai fait telle et telle chose ». Il lui répond alors : « Tu n'as rien fait ». Un autre vient et lui dit : « Je ne l'ai pas quitté avant de l'avoir séparé de sa femme ». Iblis le rapproche de lui et lui dit : « Oui, toi tu as bien fait »
Et en supposant qu’elle n’avait pas de raison d’agir ainsi, n’agissez pas avec elle en faisant de même. L’homme qui respecte véritablement les liens de parenté est celui qui, quand ses proches rompent les liens avec lui, lui de son côté s’efforce de les entretenir.
D’après ‘Abdoullah ibn ‘Amr ibn Al-‘As (qu’Allah soit satisfait de lui) le Prophète () a dit : « L’homme qui respecte véritablement les liens de parenté n’est pas celui qui n’est bon qu’avec ceux de ses proches qui le sont avec lui, mais c’est celui qui est bon même avec ceux de ses proches parents qui sont méchants avec lui. » Rapporté par Boukhari.
Dans son ouvrage Fayd Al-Qadîr, Al-Munâwî explique ce hadith ainsi : « Ceci indique que celui qui agit ainsi jouit d’un haut rang. Sans cela, si ses proches ne rompraient pas les liens avec lui et qu’il continuerait à les entretenir alors il serait considéré comme un fidèle qui entretient bien les liens de parenté mais son degré de mérite resterait inférieur à celui qui agit ainsi alors que ses proches s’efforcent de rompre les liens. » Fin de citation.
C’est donc une énorme opportunité d’obtenir ce haut degré de mérite et de bénéficier de la récompense qu’Allah octroie à qui pardonne les erreurs d’autrui. Alors ne perdez pas cette occasion et essayer d’en profiter au plus vite. Veillez à entretenir les liens avec votre sœur si elle les rompt.
Selon Abou Horayra (qu’Allah soit satisfait de lui) un homme dit au Prophète () : « Messager d’Allah ! J’ai des proches parents avec lesquels je m’efforce de maintenir les liens du sang, mais qui, pour leur part, s’évertuent à les rompre, qui répondent à mes marques de bienveillance par la malveillance, que je traite avec bonté, mais qui me traitent avec méchanceté. » Il répondit : « Si tu dis vrai, c’est comme si tu leur faisais manger des cendres brûlantes, et Allah te soutiendra contre eux tant que tu agiras ainsi. » Rapporté par Mouslim.
Ne prêtez aucune attention à ceux qui veulent vous empêcher d’entretenir les liens de parenté avec votre sœur et ne pas répondre à son invitation. Si c’était vos deux parents qui vous interdisaient de le faire, vous ne seriez pas obligés de leur obéir sur ce point. En conséquence, vous n’êtes pas obligés de leur obéir s’il vous demande de faire une chose qui n’a pas un objectif valable. De plus, répondre à une invitation pour un repas de mariage est obligatoire selon l’avis le plus juste émis sur cette question.
Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui