Renoncer à participer aux enchères en échange d’une somme payée par un acheteur
Fatwa No: 461437

Question

La question porte sur la vente aux enchères : Chez nous, il y a des gens qui gagnent de l’argent sans participer aux enchères ! Comment cela arrive-t-il ? Quand une marchandise est à vendre pour un million par exemple, avant le début des enchères, tous ceux qui souhaitent y participer doivent payer une somme requise. Puis, certains de ces participants se présentent vers un autre en lui disant : « si tu me donnes une somme d’argent je ne participerai pas aux enchères et tu pourras obtenir la marchandise. Sinon, j’y participerai et peut être que c’est moi qui l’aurais ! » Certains participants sont d’accord avec une telle proposition et leur paient la somme de plein gré. Et la personne en question ne participe pas aux enchères comme convenu et obtient la somme demandée ! Cette somme obtenue pour s’être abstenue de participer à une enchère est-elle licite ou illicite ? Et pourquoi ?
Qu’Allah vous récompense par un bien.

Réponse

 Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Par le passé les savants se sont penchés sur cette question. Il s’agit de savoir si des personnes peuvent s’abstenir de participer à une enchère en échange d’une contrepartie financière. Ils ont énoncé que cela est permis si ce n’est qu’une partie des participants qui se retirent de l’enchère et non pas la totalité parce que l’exiger de tous reviendrait à causer un préjudice au vendeur. Al-Khalîl ibn Ishâq Al-Mâlikî a dit : « Il est permis de demander à certaines personnes de ne pas renchérir. » Fin de citation.
Dans son explication, Al-Kharashî a dit : « C’est-à-dire qu’il est permis à un homme présent à une enchère et qui veut acheter la marchandise de demander à d’autres participants de ne pas renchérir de façon à ce qu’il l’achète à un bas prix. En revanche, il n’a pas le droit de le demander à tous les participants ou à la majorité d’entre eux. Ou à une personne qui représente un ensemble de gens parce qu’il le prenne pour modèle. Il les représente à lui tout seul. » Fin de citation.
Dans Al-Sharh Al-Kabîr, Al-Dirdîr a dit : « Il est permis à un homme présent à une enchère et qui veut acheter la marchandise de demander à d’autres participants de ne pas renchérir de façon à ce qu’il l’achète à un bas prix, même s’il leur donne une contrepartie. En disant par exemple : « tu t’arrêtes de renchérir et je te donne un dirham. » Dans ce cas, il est obligé de lui donner la compensation convenue, qu’il achète la marchandise ou non. » Fin de citation.
Al-Dusûqî, dans ses annotations sur le livre a attiré l’attention sur la problématique que posait la permission d’agir ainsi. Est-ce que cela ne s’apparente pas à consommer l’argent des gens illégalement ? Il a dit : « Ibn Ghâzî a dit dans Takmîl Al-Taqyîd, au début du chapitre de Al-Murâbaha : Ibn Hilâl considérait cela problématique et a dit : cela correspond à consommer l’argent des gens illégalement surtout si le propriétaire de la marchandise ne la vend pas. Al-‘Abdûsî a dit : cela ne pose pas de problème car c’est une contrepartie pour avoir délaisser sa participation et il l’a délaissée. »
En conséquence, il n’y pas de mal à ce que quelques personnes s’abstiennent de participer à une enchère en contrepartie d’une somme payée par celui qui souhaite acheter la marchandise. Et cela ne correspond pas à consommer l’argent des gens en vain. Il s’agit uniquement d’une concession faite sur un droit avec une contrepartie.
Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui