Un fils peut-il gérer ses propres affaires sans l’autorisation de son père ?
Fatwa No: 461470

Question

Mon père est dur et nerveux. Il interfère dans toutes les affaires de ma vie privée. Il me fait ressentir que je suis négligent. Il n’est jamais d’accord avec moi et quand il m’oppose un refus il ne me donne aucune raison. Il se contente de dire non et garde le silence. Je commence maintenant à faire ce qui relève de mes affaires privées sans prendre son avis ou lui en parler parce que si je lui demande son avis il me blâme et ne m’encourage pas et il refuse tout ce que je dis. Je souhaite acheter une voiture à un prix raisonnable et il ne m’autorise pas à l’acheter. Si je l’achète ou voyage sans son accord ou que je fasse quoi que ce soit qui relève de mes affaires personnelles sans prendre son avis est-ce que je serais considéré comme quelqu’un ayant désobéi à ses parents ? Sachant que je ne fais pas preuve de négligence pour lui obéir ou gagner son agrément. Et s’il se met en colère contre moi est-ce que je serais considéré comme quelqu’un ayant désobéi à ses parents si je fais ce qui relève de mes affaires personnelles sans prendre son avis ? Ou est-ce que cela m’est permis parce que ce sont mes affaires privées ? Qu’Allah vous récompense par un bien.

Réponse

 Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Si vous êtes pubères et avez toute votre raison alors vous pouvez gérer vos affaires et votre argent et acheter une voiture ou autre et il ne vous incombe pas de demander l’autorisation de votre père. Vous avez aussi le droit de voyager si ce voyage se fait en toute sécurité et qu’il relève de votre intérêt de le faire et ce sans avoir à demander l’autorisation de votre père. Et cela ne fait pas de vous une personne désobéissante à ses parents.
Dans son livre Al-Fatâwa Al-Fiqhiyya Al-Kubrâ, Al-Haytami, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « S’il est avéré que le fils a toute sa raison ce qui signifie qu’il jouit à la fois d’une vertu sur le plan religieux et de sa capacité à gérer ses biens alors son père n’a pas le droit de l’empêcher de vaquer aux activités qui relève de son intérêt sur le plan mondain ou religieux. » Fin de citation.
Cependant, vous devez vous efforcer d’être bon et bienfaisant envers lui et de faire ce qui vous permettra de gagner son agrément autant que vous le pouvez. Le droit du père est immense. Faire preuve de bonté envers lui est un des plus grands moyens d’obtenir l’agrément divin et d’entrer au paradis. Dans le livre Al-Adab Al-Mufrad de Boukhari, Abdullah ibn Omar (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit : « L’agrément du Seigneur réside dans l’agrément du père et la colère du Seigneur réside dans la colère du père. »
Et selon Abou Al-Dardâ’, le Prophète () a dit :
« Le père offre la meilleure opportunité d’entrer au Paradis. A toi de choisir si tu veux perdre cette opportunité ou bien en profiter. » Rapporté par Ibn Mâjah et Tirmidhi.
Et Allah sait mieux.

 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui