L’imam supporte-t-il les erreurs dans la prière commises par le fidèle qui prie derrière lui ?
Fatwa No: 90057

Question

Que doit faire le fidèle qui prie derrière un imam s’il commet une erreur qui exige d’accomplir la prosternation de l’oubli ? Il m’arrive de ne pas me mettre totalement droit en me relevant de l’inclinaison et parfois aussi de ne pas m’asseoir correctement entre les deux prosternations car je suis en retard par rapport à l’imam lorsqu’il prononce leTakbîr.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Si la personne qui prie est distraite durant sa prière, elle ne doit pas faire la prosternation de l’oubli car l’imam assume la responsabilité de toute distraction dans les rangs des fidèles hormis celles qui se rapportent aux obligations de la prière. Ibn Qudâma, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit dans al-Mughnî : « En résumé, si le fidèle fait preuve de distraction dans la prière sans que ce ne soit le cas de l’imam qui dirige la salât,  il ne doit pas accomplir la prosternation de l’oubli selon la plupart des oulémas. »

Si le fidèle ne fait pas preuve de Tumanina qui consiste à garder une immobilité sereine et soutenue dans l’inclinaison, la station debout, la prosternation et la position assise, l’imam n’en porte pas la responsabilité car la Tumanina est l'une des obligations de la prière. Al-Naghrâwî, le malékite, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « S’il s’agit d’une Rak’at, d’une prosternation, d’une inclinaison, de la Tumanina ou de Takbîra al-Ihrâm l’imam n’en porte aucunement la responsabilité. Il ne porte que la responsabilité des erreurs qui exigent d’accomplir la prosternation de l’oubli. »

Par conséquent, si le fidèle ne fait pas la prosternation, l’inclinaison, la position debout ou la position assise avec Tumanina, il doit continuer à suivre l’imam. Et lorsque celui-ci prononce les salutations finales, il doit accomplir une Rak’at à la place celle durant laquel il n’a pas fait preuve de Tumanina.

Al-Suwayfî, le chaféite, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit : « Il doit revenir à la partie accomplie sans Tumanina et la refaire dans le cas où il est l’imam ou prie tout seul. S’il prie derrière un imam, il doit obligatoirement suivre l’imam et rattraper une Rak’at après les salutations finales de ce dernier. »

Cependant, quelle est la durée minimale obligatoire de la Tumanina ? Il y a deux avis sur la question au sein de l’école de jurisprudence de l’imam Ahmad, qu’Allah lui fasse miséricorde :

Le premier est que la durée minimale de la Tumanina est celle qui permet aux membres du corps de se stabiliser même si celle-ci est courte.

Le deuxième avis est que la durée minimale de la Tumanina est celle qui permet de prononcer le Dhikr obligatoire. Celui-ci consiste dans l’inclinaison et la prosternation à dire une fois : Subhânallah (gloire à Allah) et à dire une fois dans la position assise entre les deux prosternations : Allahumma ghfir lî (Ô Seigneur, pardonne-moi).

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui