Tout ce qui a été acquis sans contrepartie est-il de l’usure ?
Fatwa No: 90254

Question

J’ai entendu dire par un cheikh de confiance lors d’une conférence que tout ce qui a été acquis sans contrepartie est de l’usure, est-ce vrai ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

L’usure (ribâ) comme les oulémas l’ont définie est un surplus d’argent perçu sans contrepartie dans l’échange d’un bien contre un autre et il y en a deux genres :

Le premier, ribâ al-fadl : qui est le fait de vendre de l’argent contre de l’argent ou de la nourriture contre de la nourriture en quantités inégales (avec un surplus). Elle est interdite par la Sunna et par l’unanimité des oulémas.

Le deuxième : est ribâ al-nasî’a qui est le surplus imposé par le créancier au débiteur en contrepartie d’un remboursement différé, interdite par le Livre, la Sunna et l’unanimité des oulémas.

La définition de l’usure que nous avons mentionnée ne s’applique pas à ce que vous dites dans votre question, c’est-à-dire à tout ce qui est gagné sans contrepartie; et peut-être que le cheikh a voulu résumer sommairement cette définition, car de nombreux biens peuvent être acquis sans le moindre travail comme par exemple le don, le legs testamentaire ou le legs pieux, qui sont acquis selon des contrats licites admis par la Charia (législation musulmane).

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui